Firenze

Firenze - Duomo

Florence, Florence, Florence. Nous y sommes restés seulement 2 jours; le temps d’user un peu nos souliers. Il s’agissait de notre première expérience d’auberge jeunesse. On ne pourra désormais plus s’en lasser. Les réceptionnistes sont toujours prêts à nous recommander les meilleurs endroits à visiter tandis que les autres voyageurs nous ouvrent les yeux sur leur culture et leurs origines. C’est extrêmement riche pour un endroit si peu coûteux.

Les pieds dans la rue, la première chose à laquelle nous avons gouté: les marchés de cuir. En somme, c’est exactement comme un marché aux puces, mais à la place des objets douteux, on retrouve une infinité de pièces de cuir transformées en objets de tous genres. Les petits kiosques bondés de produits sont insérés entre quelques chefs-d’œuvre architecturaux de la renaissance. La tentation d’acheter était trop forte, nous y avons succombé. Appelons ça un bon investissement à long terme.

Enfin, cette ville est plus sobre que Milan. Elle nous paraissait plus authentique, plus modeste. Son identité est claire. Elle se caractérise par de bonnes limites bien définies et apprivoisées. Ses ponts enjambent habilement la rivière Arno tandis que les forts dénivelés topographiques qui la bordent offrent des panoramas sublimes aux visiteurs. Profitant d’autant de qualités naturelles, Florence a de quoi faire bien des jaloux. Non seulement elle bénéficie de conditions géographiques et climatiques idéales, mais elle en tire extrêmement bien profit.

Le bâti qui compose Florence est dense. L’architecture qui ceinture les rues étroites revêtues de pavé est d’une hauteur moyenne de quatre étages. De façon générale, les trois étages du haut sont plus sobres et recouverts d’un crépi teinté de couleurs chaudes. Le langage distinctif qui correspond au rez-de-chaussée s’adresse, pour sa part, aux marcheurs. Cet étage inférieur est généralement revêtu de pierre et marqué par une hauteur plus importante. En journée, l’activité qui anime les bâtiments déborde dans les rues. Les commerces foisonnent tandis que les restaurants s’approprient le pavage. Les différents parfums nous enivrent tandis que nous parcourons les rues. L’invitation à manger est lancée, nous l’acceptons volontiers.

De tous les points de vue, la cathédrale Santa Maria Del Fiore fait ressentir sa présence. Elle est l’identité de cette ville. Elle se positionne en plein coeur du centre historique et se dévoile sous différentes percées visuelles à travers la ville. Son dôme déborde dans le paysage construit. De loin, cet élément signalétique est un très bon point de repère pour les visiteurs qui approchent la ville. On peut difficilement s’y perdre. De près, c’est la plus belle construction que j’ai eu la chance de voir dans ma vie. La précision des détails est à couper le souffle. Plus on y prête attention, plus on découvre la finesse de cette composition architecturale. Les statues semblent vivantes. C’est comme si des humains s’étaient cristallisés dans un moment intense d’expression. Rien n’est laissé au hasard. Une présence supérieure se fait grandement ressentir. J’en ai eu des frissons. C’est incroyable ce que la main de l’artisan a su façonner…

Florence - ville et eau ponctuation2ombre et lumiereterrasse florence - duomo detailsFlorence la nuit

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s