Tour d’Aï, Leysin

traces

Ce qui est magnifique de la Suisse c’est la coprésence des paysages construits et des paysages naturels. Ces derniers l’emportent largement sur la réalisation de l’homme. Tant mieux. Ça fait du bien de respirer de l’air pur, filtré par la nature. Les montagnes sont si immenses que leurs sommets se perdent dans les nuages tandis que des tapis de neige éternelle y reposent. Ces géants naturels structurent toute forme de développement qui cherche à s’installer dans les environs.

Les multiples villégiatures qui se sont formées au fil du temps ont toutefois réussi à appréhender les montagnes. Certaines sont plus farouches et offrent des conditions moins favorables à l’humain tandis que d’autres se sont laissées apprivoiser, probablement à leur insu. Il existe toutefois un respect. Les constructions sont très vernaculaires et sont réalisées à partir des ressources de proximité tandis que l’activité économique repose grandement sur des savoir-faire locaux comme la transformation de produits laitiers et l’art de travailler le cacao. Dame nature est omniprésente. Elle s’impose autant dans les paysages que dans la culture. Je ne l’avais jamais ressentie aussi fortement auparavant. Elle est puissante cette grande dame.
nature texturesfromages la tete dans les nuagesman vs wild2

2 réflexions au sujet de « Tour d’Aï, Leysin »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s