København

Copenhagen bikes, flowers and bricksCopenhague était mon seul et unique choix de destination pour mon année d’échange étudiant. Comme l’Université Laval alimentait difficilement l’interaction avec le programme danois puisqu’elle offre uniquement une formation en français –et que Copenhague l’offre en Danois et en anglais–, l’opportunité d’échange s’est vue disparaître. Après avoir amèrement digéré l’idée de ne pas pouvoir l’habiter –pour l’instant–, je m’étais tout de même promis d’y séjourner en période estivale pour une durée d’au moins 7 jours. J’aimais cette ville d’amour avant même d’y avoir mis les pieds…

Après avoir lu à son sujet et m’être fait une bonne idée quant à ses activités, je ne me suis pas surpris à m’y plaire. Il s’agit d’une des rares villes contemporaines exemplaires ; une ville façonnée pour les gens qui l’habitent, un endroit où il fait bon vivre au quotidien. La priorité est la collectivité. Les espaces sont humains, la ville est propre, l’architecture de tous les jours est sobre et à la fois très personnelle, les vélos, par leur abondance, alimentent le regard et embellissent l’espace public, les parcs sont vivants, l’eau est habitée et merveilleusement agencée aux espaces publics, les gens sont d’une belle simplicité, on ne sent pas d’artifice ou d’hypocrisie bref, j’aime Copenhague.

Notre séjour a débuté par un pique-nique sur le fleuve Danois, le Havn, en compagnie de trois Québécois ; Raphaël, Justine et Tristan. En gros, nous nous sommes loués une petite chaloupe à moteur au centre de laquelle était fixée une simple table de bois. Nous y avons siroté nos bières en navigant à travers les canaux tandis que Copenhague défilait sous nos regards. Je me plais à croire que les Danois se sont poser la question suivante : Comment pourrait-on optimiser l’expérience du pique-nique? « Agençons-le aux mouvements de l’eau » était probablement la meilleure réponse possible. Le lendemain, comme si cette interaction à l’eau ne nous avait pas suffi, nous avons pris le temps de plonger dans l’eau fraiche du fleuve pour y nager brièvement. L’expérience d’une telle baignade est très stimulante, surtout s’il est possible de le faire en plein cœur d’un centre-ville.

Copenhague est une ville qu’il faut savourer, elle a tant à offrir. Il faut prendre le temps de vivre ses espaces publics, de longer ses fleuves, ses canaux, ses lacs, de traverser ses parcs et d’y prendre une pause, d’explorer Christiania, ce quartier complètement autonome qui ne fonctionne sous aucune loi, de manger au Copenhagen Street Food market parmi des centaines de locaux, de marcher chacune des dix rues qui sont perpendiculaires au Nord-Est des lacs –elles sont tout simplement sublimes–, d’admirer la qualité architecturale des écoles et des garderies –oui, les Danois ont également compris qu’il était primordial d’investir dans l’éducation– et tout simplement de s’amuser dans les différents parcours de la ville.

Il est toujours intéressant d’établir des liaisons entre les pays scandinaves et le territoire québécois, car je crois que nous avons énormément en commun. Nos climats sont très similaires et génèrent des cultures qui se ressemblent grandement. Les différences se ressentent toutefois au niveau de la culture et de l’éducation. Les danois favorisent d’avantage l’investissement social et la contribution collective. Ils sont parmi les résidents les plus imposés et les plus taxés au monde, mais ne semblent pas trop s’en déranger. Au contraire, je crois que leur argent leur est très bien rendu. Le niveau de confiance envers les politiques est impressionnant. Le gouvernement fait preuve d’une grande transparence et ne cherche pas à diluer les efforts des citoyens. J’aimerais voir un jour cet esprit rassembleur s’implanter au Québec.

Copenhagen boatsCopenhagen 3 guysCopenhagen bike bridgeCopenhagen 8Copenhagen bike parkCopenhagen Forfatterhuset Kindergarten Copenhagen gymCopenhagen park Copenhagen kidsCopenhagen pique-niqueCopenhagen people's docCopenhagen jumpCopenhagen celebrationCopenhagen schoolCopenhagen slide Copenhagen Superkilen Copenhagen waterfrontCopenhagen health centerCopenhagen shapes and colors

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s