Léonie

Chaque jour, Léonie se renouvelle; toute la ville est nettoyée, débarrassée de ses impuretés. On jette tous les objets, souillés par la journée. De nouveaux biens sont constamment produits pour satisfaire les envies de tous et chacun. La journée commence, on achète, on use et on jette. Le cycle se répète, encore et encore; on consomme, on jette, on produit, on consomme, on jette, on produit…

Les déchets s’accumulent, mais on ne veut pas les voir; ils sont trop sales, ils nous rapellent notre passé. On s’arrange pour les faire disparaître; loin des yeux, loin de la conscience.

Chaque jour, les déchets sont produits;
Chaque jour, les déchets sont jetés;
Chaque jour, les déchets s’accumulent:
Chaque jour, les déchets se rapprochent;
Chaque jour, les déchets se resserrent;
Chaque jour, les déchets étouffent.
Il est trop tard pour Léonie.

Cela se rapproche dangereusement de la condition humaine. Tant que nous sommes bien, tout va bien. Tout ce que nous consommons nous diverti, nous alimente, nous simplifie la vie… Nous ne voulons pas voir les impacts de nos décisions. Nous ne voulons pas voir les dommages que nous causons à la planète que nous habitons. Son usure se fait au profit de notre satisfaction. Nous l’usons, encore et encore. Tant que l’air est bon, tout est bon. Ne nous montrez pas les dégâts que nous causons, cela ne nous intéresse pas. Consommons, jetons, produisons, consommons, jetons, produisons… Un jour viendra, l’air nous étouffera.

inspiré par « les villes invisibles » d’Italo Calvino.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s