Rimini

bikePour conclure notre séjour improvisé en Italie : Rimini. Pourquoi cette ville? Parce que nous avions envie de découvrir comment se lie la mer à l’Italie. C’est un peu décevant de voir que ça ressemble à la plage d’Oka. Nous nous sommes probablement rendus du mauvais côté de la botte, ou trop au nord. Enfin, disons que ce n’était pas la plus grande qualité naturelle qu’avait à nous offrir ce pays.

Malgré la plage, Rimini est un coup de cœur. Ce n’est pas son architecture flamboyante ni ses places publiques à couper le souffle qui la distinguent, mais plutôt son activité locale foisonnante. On se sent en Italie. Pour une fois, nous n’étions pas trois touristes parmi des milliers, mais plutôt trois étrangers. Nous pouvions enfin gouter au quotidien italien. La dolce vita.

Le centre historique de cette petite ville de l’est reste toutefois très séduisant. On peut très bien ressentir les vestiges des fortifications qui protégeaient autrefois les citoyens. Ils se caractérisent, entre autres, par de grandes portes de pierre qui ont été conservées en périphérie afin d’introduire les arrivants. La trame de la ville, pour sa part, s’inspire du plan romain. Elle est concentrée sur deux axes principaux qu’on arrive à traverser très rapidement. Le rythme est lent et rend la marche plus conviviale. Personne n’est pressé. Les rues débordent de vélos tandis que le niveau sonore reste très bas grâce à l’absence de véhicules. Les bâtiments au crépi teinté de couleurs pastels offrent une belle diversité scénographique. Bref, cette petite ville sans prétention a su nous charmer.reflectioncolorsliving doorpeoplemarketbike2

San Gimignano et Monteriggioni

Percee2San Gimignano et Monteriggioni sont deux petites villes fortifiées datant du moyen âge. Leur charme réside dans leur authenticité. On les parcourt très rapidement puisqu’elles sont contenues dans l’enceinte de leurs murs. L’uniformité des matériaux qui compose le paysage construit de ces villes est superbe. La maçonnerie aux couleurs terre englobe la totalité des façades en plus d’offrir aux marcheurs un revêtement de sol tout en relief. Les couleurs qui donnent vie aux cités proviennent de la façon dont les gens s’approprient les lieux. Les vêtements suspendus à leur corde à linge s’animent selon les poussées que leur offre le vent, les fleurs colorées parfument ponctuellement les passages qui structurent les villes tandis que le mobilier déposé à proximité des rez-de-chaussée laisse deviner différents types d’activités et d’échanges.

Construites en hauteur pour des raisons défensives, ces villes profitent de quelques superbes percées sur les paysages lointains. Ces derniers se lisent tel une succession de couches territoriales partant des plus apprivoisées vers les plus farouches.
Monteriggioniromanceperceestratification

Siena

empilade

Sienne, une autre ville fortifiée. Elle est toutefois très différente. Sa place dans l’histoire est plus importante, son rôle était plus grand. Nous n’y sommes pas restés très longtemps, malheureusement. Ça aurait été bien d’analyser plus en profondeur les multiples couches qui composent son tissu ou d’interpréter les typologies de bâtiments qui témoignent de son histoire mouvementée. Son implantation en relief nous offrait toutefois un bel aperçu de l’activité qui peut s’y loger.

Au centre de la ville: la Piazza del Campo. Cette place publique si parfaitement composée. Une merveille. Sa forme incurvée reprend celle d’un amphithéâtre pour permettre la création de plusieurs types d’événements. Elle se caractérise par plusieurs espaces judicieusement délimités. Tout est si bien pensé: la façon dont les commerces et les restaurants occupent la périphérie de l’espace, la densité des bâtiments qui ceinturent le vide, les transitions dans la matérialité du sol qui délimitent différents espaces, les bollards de béton qui ponctuent et protègent l’espace central, la douce pente au niveau du pavage qui permet aux visiteurs de s’y reposer, la Torre del Mangia qui impose sa présence du haut de ces cent mètres…

trois epoquesPiazza del campohistoire raconteeportailstatueTorre del Mangia